Sous-marin expérimental Gymnote

En 1955, au moment d’adopter la propulsion nucléaire pour les sous-marins, la Direction des Constructions et Armes Navales entreprend la construction d’un prototype (numéro de coque Q 244) muni d’un réacteur à uranium enrichi. Ce réacteur se révéle trop encombrant et difficile à mettre au point. Le projet est abandonné et la construction arrêtée fin 1958. Toutefois, des éléments de la coque sont utilisés pour la construction du Gymnote.

Sous-marin expérimental Gymnote
Lancé le 17 mars 1964, le Gymnote entre en service le 17 octobre 1966.
Ce sous-marin est avant tout une plateforme expérimentale, un laboratoire, un banc d’essai, une école de formation pour les équipages, les ingénieurs et techniciens de la DGA et de l’Aérospatiale chargés de développer les systèmes d’armes des Sous-marins Nucléaires Lanceur d’Engins (SNLE).
Vous trouverez sur ce site un court historique, des spécifications techniques (Q244 et Gymnote) et de nombreuses photographies.

Ce contenu a été publié dans Histoire des sous-marins militaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.